Risques liés à la consommation de la cigarette électronique

L’utilisation de cigarettes électroniques peut être plus saine que de fumer des cigarettes traditionnelles. Mais, les utilisateurs sont toujours confrontés à des risques pour la santé. Malheureusement, en raison de sa popularité relativement récente, bon nombre des effets à long terme des cigarettes électroniques sur la santé n’ont pas encore été diagnostiqués et étudiés.

Cancer du poumon 

Étant donné que vous inhalez de la nicotine ou du tétrahydrocannabinol (THC) via des e-cigarettes, le principal risque d’utilisation se situe dans vos poumons. Vous découvrez cette info ici sur ce site. En effet, une utilisation excessive de la cigarette électronique peut entraîner des difficultés respiratoires, une toux excessive, des douleurs thoraciques, des nausées, de la fatigue, des vomissements et même de la fièvre. Une utilisation plus grave ou continue peut nécessiter une hospitalisation. 

Lésions cérébrales 

La nicotine, qu’elle provienne des cigarettes traditionnelles, des cigarettes électroniques, est une substance toxique, en particulier pour les adolescents. Son utilisation peut être nocive pour les parties du cerveau qui contrôlent l’humeur, l’apprentissage, l’attention et le contrôle des impulsions. La nicotine affecte négativement la façon dont les synapses (connexions entre les cellules cérébrales) se forment. De nombreux appareils produisent également des gaz contenant du plomb qui peuvent endommager le cerveau.

Maladie buccale et parodontale et problèmes cardiaques 

Votre bouche est un indicateur majeur de votre état de santé général. Détruire les bactéries et les tissus sains dans votre bouche n’est pas une bonne manière de prendre soin de vous. 

Fumer de la nicotine via des cigarettes électroniques peut aussi affecter votre santé cardiaque. La nicotine augmente la tension artérielle et les niveaux d’adrénaline, augmente la fréquence cardiaque et augmente le risque de crise cardiaque. De plus, les maladies coronariennes et les problèmes circulatoires sont également plus probables.

Une étude récente a révélé que les utilisateurs de cigarettes électroniques sont 56 % plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque que les non-utilisateurs.